Secrets de bonne femme, les parfums d’épices : ça sent bon :))


Comment neutraliser toute odeur de friture, comment avoir un intérieur toujours délicatement parfumé ? J’ai la réponse 🙂

Des eaux odorantes, sachets parfumés, des cintres rembourrés, un pomander que l’on accroche au radiateur, pot-pourri : j’ai des recettes. Ça vous dit !!!  les voici :

Les eaux odorantes

Ce sont des mélanges d’eau distillée, de fleurs ou d’herbes aromatiques, d’huiles essentielles et d’alcool, mais avec de la vodka 🙂 oui oui de la vodka, c’est bien meilleur !

La préparation est ultra simple : une fois dosée l’eau distillée, versez-la dans une bouteille propre, ajoutez-y la vodka, les fleurs ou les herbes et l’huile essentielle. Fermez la bouteille et agitez le tout. Laissez reposer la préparation au frais durant une semaine. A défaut de vodka, vous pouvez laisser les ingrédients infuser dans de l’eau bouillante avec une cuillerée de sucre. Certaines eaux sont filtrées et transvasées dans un vaporisateur ou un diffuseur de bougies.

Recettes :

Eau au romarin et au citron : (contre les odeurs de cuisine)

3 tasses d’eau distillée ; 1/4 de tasse de vodka ; 2 branches de romarin ; une cuillerée à soupe d’écorce de citron ; 8 gouttes d’huile essentielle de citron

Eau à l’orange et à la cannelle : (pour toutes les pièces)

2 tasses d’eau distillée ; 1/4 de tasse de vodka ; 2 petites cuillerées de clous de girofle  ; 3 ou 4 bâtons de cannelle ; 2 cuillerées d’écorce d’orange ; 10 gouttes d’huile essentielle de bergamote.

Eau à la vanille ( pour la chambre à coucher ou autre selon les goûts)

2 tasses d’eau distillée ; 1/4  de tasse de vodka ; 1 bâton de vanille ; 6 gouttes d’huile essentielle de vanille

Le pot-pourri

Procurez-vous fleurs, herbes aromatiques, épices et feuilles bien sèches , balance de cuisine, cuillère en bois pour mélanger, coupes et coupelles en verre ou en céramique , compte-gouttes en verre , huile essentielle (lavande ou citronnelle)

Brassez bien les ingrédients bien secs dans un grand saladier, avec le compte-gouttes, ajoutez l’huile essentielle et mélangez doucement. ( en général , les huiles essentielles sont vendues avec un compte-gouttes)

Mettez ensuite le mélange dans un sac en papier foncé qui dot être doublé de papier paraffiné afin de ne pas absorber l’huile essentielle. Scellez l’ouverture en la fermant avec du Scotch ou de la ficelle et laissez le sac dans un endroit frais pendant deux semaines. Tous les 3 jours, mélangez délicatement le contenu du sac, transvasez enfin le mélange dans des récipients décoratifs.

Recette :

Pot-pourri à la lavande :

150 g de fleurs de lavande, 60 g de fleurs de mauve bleue, 90 g de clous de girofles entiers, 30 g de leurs d’oeillets écrasées, 30 g de bâtons de cannelle en morceaux, 30 g d’écorce de cassier, 50 g de boutons de roses, 15 g de poivre de la Jamaïque en poudre, 15 g de cannelle en poudre, 30 g de racine d’iris en poudre, 15 gouttes d’huile essentielle de lavande.

Pot-pourri aux agrumes :

120 g d’écorce d’orange en morceaux (faites-la sécher à l’air ou dans un endroit sec, sur une feuille de papier d’aluminium, pendant au moins deux jours) , 120 g de fleurs d’oranger, 90 g de fleurs de camomille, 30 g de feuilles de mélisse coupées en morceaux, 30 g de racine d’iris en poudre, 20 gouttes d’huile essentielle de citron ou de mélisse, 90 g de feuilles de citronnelle, 60 g de fleurs d’anis étoilé.

Les sachets parfumés

Une manière facile et amusante de parfumer les armoires. Ils sont réalisés dans de vieilles chemises : découpez des rectangles d’environ 15 x 10 cm, cousez-les  sur trois côtés et ourlez l’ouverture. Vous pouvez aussi utiliser des aumônières en tulle. Une fois les ingrédients mélangés, remplissez-en les sachets et fermez-les de rubans assortis.

Pour 4 sachets :

30 g de pétales de rose séchées, 45 g de feuilles de patchouli, 30 g de cédrat râpé, 15 g de racine d’iris en poudre ( elle sert à stabiliser le parfum), 2 gouttes d’huile de patchouli.

Le pomander

Il vous faut une grosse orange ferme, à l’écorce fine et absolument pas abîmée, 20 g de clous de girofle à grosse tête, mélange d’épices pour la maturation ( voir après), une aiguille à tricoter fine, saladier ou marmite en céramique pour la maturation du pomander, jatte pour mélanger, cuillère en bois, ruban en satin de la couleur de votre choix.

Le mélange d’épices : 120 g de cannelle en poudre, 60 g de clous de girofle en poudre, 15 g de poivre noir, 15 g de noix de muscade en poudre, 30 g de racine d’iris en poudre ( ce mélange peut être utilisé pour la maturation de plusieurs pomanders à la fois).

Avec l’aiguille à tricoter, percez légèrement l’écorce d’orange en faisant des trous espacés d’environ 1/2 cm mais en laissant une petite bande dégagée sur l’axe de l’orange pour l’entourer du ruban. Piquez les clous de girofle dans ces trous. Mélangez ensuite les épices pour la maturation dans la jatte ( pour une seule orange, 1/3 des ingrédients suffit !!).

Versez la moitié du mélange dans le fond de la jatte, posez l’orange piquée de clous de girofle et recouvrez-la du reste du mélange. Laissez le pomander durcir dans les épices de maturation pendant trois semaines. Nettoyez-le légèrement et nouez un ruban autour, et voilà, c’est tout, plus qu’à le suspendre. Ce peut être une bonne idée pour  Noël.

Les cintres rembourrés

L’idéal est de prendre des cintres en bois.

Fourniture pour la housse : chutes de tissus, ciseaux, aiguille et fil, rubans, dentelles, colle à chaud

Fourniture pour le rembourrage : fleurs et herbes odorantes (il est conseillé d’utiliser celles aux propriétés antimites comme la rue, le pyrèthre ou la santoline, fleurs séchées ou mélange de pot-pourri en y incorporant une poignée de plantes antimites, huile essentielle de lavande, ouate.

Réalisation du rembourrage : découpez une longue bande de ouate et adaptez-la au cintre. Imprégnez-la de 2 à 3 gouttes d’huile essentielle et glissez-y les fleurs séchées et les herbes odorantes ( ou le pot-pourri), vous pouvez glisser ces ingrédients directement ou les enfermer dans de tout petits sachets.

Réalisation de la housse : dans le tissu, découpez de longues bandes de 10 cm de large et faites un ourlet tout autour pour éviter qu’elles ne s’effilochent. Prenez une bande de tissu et fixez-la à la colle à chaud à un bout du cintre. Enroulez-la artistiquement en superposant le tissu et en fixant les points de jonction de colle.

Ensuite…. pourquoi ne pas peindre le crochet de votre cintre d’une couleur assortie au tissu.

Ingrédients pour le mélange :  60 g de feuilles séchées et émiettées de santoline, de romarin et de rue en parts égales , 60 g de fleurs de lavande séchées, 30 g de clous de girofle, 15 g de racine d’iris en poudre.

Ou bien :

60 g de feuilles d’aurone (une variante de l’armoise) séchées et émiettées, 30 g de cannelle en poudre, 10 g de racine d’iris en poudre.

Catégories : aromathérapie, brico/déco, herbes et épices, maison, travaux manuels | Tags: , , , , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :